mardi 7 juin 2011

Le retour, par Trondheim et Larcenet


Martina et Gildas ne peuvent plus reculer. Ils ont voulu la vérité, ils l’ont et doivent désormais faire avec, que ça leur plaise ou non. En cela ce monde-ci n’est pas très différent du précédent…et menacé à son tour, cette fois par les Meskimeks qui veulent l’annihiler et dévorer ses habitants.
Avertis par les Mawissiens, extra-terrestres pacifistes et résignés, Martina et Gildas n’ont que le temps de fuir devant l’impressionnante armada ennemie, embarquant au passage quelques proches, dont le professeur Vatter, chargé du cours d’«extermination d’Aliens qui puent».
Après une course poursuite déjantée ils sont capturés par les envahisseurs. Survivront-ils ? Vaincront-ils les Meskimeks ? Et surtout que cachent les Mawissiens derrrière leur apparente bonhomie ? Une chose est sûre : dans ce monde où tout est sous contrôle mais permis dans le même temps - et qui en ce sens prolonge celui de leur enfance désormais perdue - nos héros ne reculeront devant rien pour accomplir, avec toute la présence d’esprit et l’insolence qui les caractérisent, cette nouvelle mission.

Ce second tome des Cosmonautes du futur, dans la droite lignée du premier, accentue encore le rythme des actions et plaisanteries auquel celui-ci nous avait habitué. Les personnages évoluent à leur aise dans cet espace conçu pour eux – c’est rien de le dire – allant jusqu’à le mettre en péril lorsque cela s’avère nécessaire. Plus encore que dans le premier volume, Trondheim et Larcenet conjuguent leurs talents de scénariste et de dessinateur pour ne nous laisser aucun répit et, cela va sans dire, avec le troisième tome en approche, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire