mardi 13 novembre 2012

Jean Cocteau unique et multiple, L’Entretemps - La Voie des indés

La Voie des indés est une toute nouvelle opération organisée par Libfly, en collaboration avec Libr'aire et Blook'up, qui se déroule depuis le début du mois de septembre avec la participation de plus de 60 éditeurs, la diffusion de près de 300 livres et chroniques donnant lieu à un blog, à un livre et à de nombreuses rencontres à venir.
J’ai cette occasion choisi de vous présenter le coffret "Jean Cocteau unique et multiple" réalisé dans le cadre de l’exposition du même nom qui s’est déroulée au musée Fabre à Montpellier du 12 mai au 2 septembre, musée que je connais bien mais auquel je n’avais pu me rendre, et qui se présente comme un « DVD-Rom et Livre ».         
Un livret d’abord, plus qu’un livre, d’une soixantaine de pages regroupant une vingtaine d’articles. Où l’on découvre un Cocteau vivant, adepte du mouvement et de la technique, qui refuse « l’ordre mort », convie l'écrivain à suivre son livre jusque sur les rotatives et à se pencher sur les motifs les plus frivoles, comme « le petit chapeau de Greta Garbo » ou l’automobile caractéristiques de son temps, mais l'enjoint à se méfier du téléphone qui dérobe à l'écrit le temps qui lui est nécessaire. 

Un artiste à la fois novateur et conservateur, défenseur du cubisme et de la modernité mais qui s’insurge contre l’usage qui en est fait et contre l’avant-garde, qui parle de la poésie comme d’une « arme précise, terrible, sournoise » et s’acharne  « à  travailler sur des bases périssables, les sachant périssables »

Unique et multiple donc, comme le confirme le DVD Rom qui se divise en cinq catégories - Livres, Spectacles, Images, L’auteur et son œuvre, Lettres et arts. En premier lieu les Livres : de ses premiers poèmes, où se dessine déjà le souci d’allier forme et fond, à ses œuvres posthumes ; de ses fictions, du Potomak aux Enfants terribles qui marque sa consécration ; de ses essais où l’artiste évoque ses relations à la drogue,à la création, à la mort dans Opium et La  difficulté d’être, à ses articles dont le livret rend plus certainement compte. 

En second lieu les Spectacles - la musique et la danse, mais surtout le théâtre avec Orphée et Les Parents terribles, ainsi que le cinéma, marqué à tout jamais par La Belle et la Bête - leur représentations et représentations, le tout accompagné de documents attestant de leur réception - bonne ou non - par le public et les critiques de l'époque. Puis vient une courte partie sur les Images qui l’ont rendu célèbres, avant de laisser place à L’auteur et son oeuvre, où l’on découvre un Cocteau mondain, qui compose une ode à Picasso, écrit à Max Jacob et ne quitte le milieu parisien que pour passer l’été avec Radiguet, tous représentants d’un « classicisme vivant » que l’auteur appelle de ses vœux. 

Un fond, somme toute, qui permettrait un large survol de l’œuvre si, sous couvert de « modernité », ce joli coffret, outre un livre plus symbolique que substantiel, ne contenait un DVD-Rom dont la conception aberrante et archaïque et le recours exclusif à Flashplayer contraignent l'utilisateur à revenir au menu et à retrouver son chemin dans l’arborescence tous les 5 ou 10 éléments, soit...entre 300 et 600 fois pour parcourir l’intégralité des 3000 documents ! 

Après m’être soumis à l’exercice des heures durant (non sans avoir tenté de le contourner par maints logiciels, trois ordinateurs différents, et m'être finalement rabattu sur l'exploration du contenu des datas) je dois avouer que la découverte inopinée d’un site permettant de consulter en ligne l’intégralité du Dvd sans ses défauts, a achevé de me plonger dans un abîme de consternation dont je ne suis sorti qu’à grand peine pour rédiger cette chronique qui, outre l'existence d'un fond Cocteau difficilement accessible, aura au moins le mérite de poser une question, de circonstance dans le cadre de cette opération : celle de la fin et des moyens de l’édition indépendante. 

A ce titre je tiens à remercier Libfly et à Lucie, sa community manager, pour cette Voie des Indés qui se poursuit dans les semaines et les mois à venir et que je vous invite ardemment à suivre.   
Vous pouvez retrouver : 
-La liste des éditeurs ainsi que les titres chroniqués par la communauté Ici. 
-Les rencontres à venir  
-Le blog des meilleurs chroniques Ici

Notez que Libfly est également partenaire du salon du roman historique de Levallois qui se déroule du au novembre. Retrouvez toutes les informations concernant cet évènement Ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire